3 Questions 3 Réponses : Alain Pigeard

JPEG

Docteur en histoire, docteur en droit, chevalier dans l’ordre des Arts et des Lettres, Alain Pigeard est depuis 2012 Président du Souvenir napoléonien. Il est un des auteurs incontournables dans le domaine de l’histoire napoléonienne.

- Vous êtes un des grands spécialistes de Napoléon, quelle est la part du personnage qui vous semble la plus attachante ?

Sa fidélité en amitié. Son sens de la réorganisation, il était un visionnaire. Et son génie militaire bien sûr : il avait le coup d’œil, il était novateur, tacticien et stratège à la fois. Il était comme un joueur d’échecs capable de prendre la partie d’un autre et comprendre ce qu’il faut jouer.

- Et qu’est-ce que vous appréciez le moins chez lui ?

C’est peut-être le fait de ne pas prendre les conseils des personnes compétentes et avisées et de s’en tenir à son propre jugement. Deux exemples lui ont coûté cher : la guerre d’Espagne et la campagne de Russie.

- Comment pouvez-vous nous résumer, en 5 à 6 lignes, la bataille de Waterloo ?

Résumer la bataille de Waterloo : c’est le début de la légende napoléonienne à l’impact si fort aujourd’hui. Waterloo a été la conséquence d’un certain nombre de dysfonctionnements pendant cette campagne : il y a eu inadéquation de l’utilisation des trois armées (infanterie, cavalerie et artillerie)

publié le 28/04/2015

haut de la page