Defensie en burgerschapdag, 7 december 2011 op het Frans Lyceum Jean Monnet te Brussel

JPEG

JPEG

Extrait de l’allocution de l’Ambassadeur de France en Belgique, Mme Michèle Boccoz :

« J’ai tenu en ce jour symbolique à ouvrir personnellement cette rencontre, qui marque la reprise en Belgique des Journées d’Appel de Préparation à la Défense (les fameuses « JAPD »), rebaptisées depuis cette année « Journée Défense et Citoyenneté » (« JDC »). (…)

En France, l’exercice porte sur toute une journée ; en Belgique, ce sera une demi-journée, concentrée sur l’essentiel. Nous avons choisi, avec le nouveau Consul général, Sylvain Berger, de recommencer au Lycée Jean Monnet, qui est une institution française éminente en Belgique, et un partenaire proche de l’Ambassade comme du Consulat général. (…)

Je suis enfin reconnaissante aux élus à l’AFE, toujours très fidèles à nos manifestations, qui ont pu venir partager avec vous ce moment important que vous allez vivre.

Important par sa densité symbolique, dans le cadre de votre parcours individuel de citoyenneté française.

Important également pour entretenir les liens entre la jeunesse de la nation et son armée, pour l’avenir, surtout dans un pays où l’on trouve 35.000 tombes de soldats français ; ceux et celles d’entre vous qui ont participé, à la cérémonie du 11 novembre à Laeken le savent et l’ont bien compris.

Important enfin pour notre communauté française de Belgique : cela marque peut-être votre premier contact avec l’ambassade et le consulat du reste. On espère qu’il se prolongera par d’autres du reste.

Je voudrais dire aussi que la citoyenneté française se mêle aujourd’hui à la citoyenneté européenne, sans se contredire. Elle la complète et l’enrichit. Citoyenneté française et citoyenneté européenne sont consubstantielles. Cette imbrication doit faire prendre conscience à tout Français, surtout à Bruxelles, du potentiel exceptionnel que donne l’Europe à tous les Européens.

Mesdames et Messieurs, Chers et Chères jeunes concitoyens ou concitoyennes, nous sommes fiers de vous accueillir. Je suis très heureuse de le faire aujourd’hui ».

Extrait de l’allocution du Consul général de France à Bruxelles, Monsieur Sylvain Berger.

« Les JDC sont un rendez-vous obligatoire et indispensable entre les jeunes et la Défense. Une occasion pour vous de connaître un peu mieux ce monde, et de comprendre sa mission nationale.

La défense de la liberté a un prix. Madame l’ambassadeur a évoqué nos 35.000 morts des deux guerres mondiales ; je suis spécialement sensibilisé à cet aspect, car le Consulat est en charge de l’entretien de leurs tombes et contribue autant qu’il le peut aux cérémonies d’hommage, avec les conseillers élus à l’AFE et les associations d’anciens combattants ou du souvenir français ; j’étais à Laeken ce 11 novembre, et c’est une élève de Jean Monnet qui m’a tendu la gerbe que j’ai déposée devant le monument du soldat français inconnu, pendant que d’autres de vos camarades chantaient la Marseillaise ; merci à eux ; on commence du reste à préparer la commémoration du centenaire de 1914, mais je m’arrête là sur ce point car je ne veux pas me substituer à vos excellents professeurs d’histoire.

Depuis, se sont ajoutés les morts et blessés de la seconde guerre mondiale, de la guerre d’Indochine, de l’Algérie ; et ceux de nos opérations extérieures encore en cours. 70 soldats français en ex-Yougoslavie dans les années 1990 et 75 en Afghanistan depuis 10 ans se sont sacrifiés à leur tour pour notre pays.

La France ne vous demande pas ce sacrifice, et j’espère qu’elle n’aura pas à le faire, mais depuis la loi de 1998, ces journées rappellent que malgré la suspension du service national, l’appel sous les drapeaux demeure, en droit, possible à tout moment, en cas de conflit armé majeur.

Enfin, ces JDC sont une étape importante pour la communauté et la citoyenneté françaises.Elles permettent d’informer les jeunes Français sur leurs droits et devoirs en tant que citoyens et s’inscrit dans leur parcours de citoyenneté française, dont elle est la dernière étape.

C’est pour toutes ces raisons, chers jeunes concitoyens et concitoyennes, que je suis heureux que l’exercice reprenne, et dans de bonnes conditions. »

JPEG

JPEG

Gepubliceerd op 26/12/2011

bovenaan de pagina