Ereonderscheiding in de Nationale Orde van Verdienste voor voor Lesley Wilson en Andrée Sursock

Op woensdag 13 juni werden mevrouw Lesley Wilson en mevrouw Andrée Sursock geëerd tot Ridder in de Nationale Orde van Verdienste door mevrouw Michèle Boccoz, Ambassadeur van Frankrijk in België

Hieonder de volledige toespraak van mevrouw Boccoz :


«Chère Madame Lesley Wilson,
Chère Madame Andrée Sursock,
Mesdames et Messieurs,

C’est un plaisir pour moi de vous accueillir ce soir à la Résidence, en présence de vos familles, et vos proches, venus nombreux ce soir, pour assister à cette double cérémonie de remise d’insignes de Chevalier dans l’Ordre National du Mérite.

Car c’est bien à l’ensemble de vos parcours professionnels, mais aussi à l’action que vous avez toutes deux menée pour le développement de l’enseignement supérieur universitaire et de la recherche, au plus haut niveau européen et international, que je veux rendre hommage ce soir. Je citerai tout particulièrement, la création de la European University Association, créée ici, à Bruxelles, en 2001, et dont vous avez été en quelque sorte, les fer de lance !

Permettez-moi d’ailleurs de rendre également un hommage appuyé à son fondateur, M. Eric Froment, présent parmi nous ce soir, ancien Président de l’Université de Lyon 2 et Président fondateur de la European University Association, de 2001 à 2005, mais aussi à M. Jean-Marc Rapp, ancien Recteur de l’Université de Lausanne, également ancien Président de l’EUA, et à la présence de Mme Isabelle Daman, HR Manager de l’Association.

L’Europe et ses chercheurs universitaires sont donc à l’honneur ce soir, et je veux saluer M. De Maret, ancien Recteur de l’Université Libre de Bruxelles et son épouse, M. Jean-Pierre Finance, ancien Président de l’Université de Nancy, à l’origine de la création de l’Université de Lorraine, M. Jean Chambaz, Président de l’université Pierre et Marie-Curie, à Paris VI, ainsi que le Professeur Lazar Vlasceanu, de l’université de Bucarest !

L’EUA a réellement acquis une dimension internationale, en regroupant, depuis sa création, il y a 11 ans, plus de 850 universités, dans 46 pays d’Europe. Sa vocation principale est de contribuer au développement d’un espace commun pour l’enseignement supérieur et la recherche.

Votre Association œuvre efficacement dans les instances européennes au Parlement Européen comme à la Commission qui la consultent régulièrement, lorsque de nouvelles politiques universitaires sont à l’étude.

Votre chemin à toutes deux s’est croisé à cette date-là, en 2001, lorsque vous-même, Chère Madame Wilson, preniez la tête du Secrétariat général de cette Association, fonction que vous n’avez jamais quittée depuis, et vous également, Chère Mme Sursock, qui avez longtemps été sa fidèle adjointe et à présent, conseillère auprès de cette Association universitaire, qui fait référence dans le monde entier !

J’aimerais revenir en quelques mots, Chère Lesley Wilson, sur votre implication en faveur de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, non seulement en tant que Secrétaire générale de la European University Association, mais aussi auprès de la Commission européenne, ainsi qu’auprès de la European Training Foundation, dont le siège est installé à Turin.

De nationalité britannique, Européenne convaincue depuis toujours, vous maîtrisez parfaitement plusieurs langues étrangères, dont l’allemand, l’italien et le roumain. Vous contribuez au développement des universités européennes, grâce à votre action exemplaire, qui bénéficie très largement aux universités françaises. Puisque l’on parle d’excellence, permettez-moi d’adresser à votre fils Philip, à vos côtés ce soir, tous mes encouragements, puisqu’il qui attend je crois les résultats de son Ecole d’ingénieurs, après de solides études en France, au lycée français de Bucarest et en Angleterre. L’Europe est donc bien ancrée dans les gènes de votre famille !

Vous êtes également reconnue pour la grande qualité de vos travaux pour la création d’une Charte sur la formation continue en Europe. Vous avez manifesté le souci permanent de défendre au mieux et en permanence, la présence française au sein de votre Association, l’EUA Je tiens ici à vous en remercier et vous en féliciter.

Mes remerciements et ma gratitude s’adressent bien naturellement aussi à Madame Sursock, dont l’action est indissociable de la vôtre.

Votre parcours international, Chère Andrée Sursock, commence dès votre naissance, puisque vous êtes née au Liban, de nationalité libanaise et américaine. Vous êtes titulaire d’un ph. D. en anthropologie de la célèbre université de Berkeley, puis avez suivi des études en management à l’université de Stanford en Californie.

Ardente défenseur de la valorisation des femmes dans la recherche universitaire, vous avez également donné des cours d’été, dès 1992, sur le thème des Femmes dans l’enseignement supérieur, au collège Bryn Mawr, en Pennsylvanie. Vous avez ensuite occupée différents postes à l’université de Stanford, de 1981 à 1995, pour devenir ensuite chargée d’études, puis consultante sur les dossiers d’éducation au Comité national d’évaluation, en France, de 1995 à 1999, puis chercheur associé au Centre de recherche et d’information sur l’enseignement supérieur, à l’Université ouverte de Londres. De 2001 jusqu’à tout récemment encore, vous étiez la Secrétaire Générale adjointe de l’EUA pour le Programme d’évaluation institutionnelle des universités européennes, avant d’en devenir la conseillère.

Je tiens à souligner ici le travail remarquable que vous avez accompli dans ces fonctions jusqu’en 2009, en consacrant de votre temps et de votre énergie à la construction européenne, en initiant et en dirigeant des activités qui visent à améliorer la qualité des universités européennes et leur rayonnement international. Le fil conducteur de vos engagements au sein de l’EUA a toujours été la promotion d’universités fortes, pour une Europe forte.

Vous proposez ainsi un séminaire annuel de formation aux Présidents d’universités européennes, nouvellement nommés, vous organisez une réunion biannuelle, le Dialogue Transatlantique, qui rassemble les Présidents d’universités d’Europe et d’Amérique du Nord.

Votre implication forte, Chère Andrée Sursock, dans le développement des universités, notamment européennes, vous ont valu de devenir l’un des principaux experts mondiaux en matière d’évaluation et d’assurance qualité du système universitaire.

Cette distinction de Chevalier dans l’Ordre National du Mérite vient témoigner de la reconnaissance de la France pour votre engagement européen sans relâche, en faveur de l’enseignement supérieur et de la recherche.

L’éminent chercheur Pasteur précise que la grandeur des actions humaines se mesure à l’inspiration qui les fait naître et pour ce qui vous concerne, L’Europe a toujours été votre muse, le fil conducteur de vos actions exemplaires.

Par décret du Président de la République du 27 décembre 2011, vous avez été nommées Chevalier dans l’Ordre National du Mérite.

Madame Lesley Wilson, nous vous conférons les insignes de Chevalier dans l’Ordre National du Mérite.

Madame Andrée Sursock, nous vous conférons les insignes de Chevalier dans l’Ordre National du Mérite.»

Gepubliceerd op 15/06/2012

bovenaan de pagina