L’investissement créateur d’emploi belge se renforce en France [nl]

La dynamique de l’investissement étranger créateur d’emploi en France s’est renforcée en 2015. En en effet 962 décisions d’investissement ont créé ou maintenu 33 682 emplois, ce qui constitue la meilleure performance depuis 5 ans. Avec 19 décisions en moyenne par semaine, l’année 2015 aura marqué une progression de 27% des emplois créés par rapport à 2014 qui avait enregistré 26 535 emplois.

JPEG

Le « Rapport 2015 » salue la progression de l’installation des Quartiers généraux sur le sol français, dont 27 QG Monde ou Europe contre 16 en 2014. Si les entreprises étrangères investissent en premier lieu dans les activités de production avec 30% des investissements réalisés en France, ce qui représente 16 168 emplois, la recherche et développement reste à un niveau très élevé avec 9% de l’ensemble des décisions d’investissements en 2015 : les filiales des entreprises étrangères en France contribuent pour 28% des dépenses de R&D en France, avec 8,6 milliards d’euros. Enfin, le dynamisme des régions et des métropoles constituent un facteur d’attractivité dans la décision des investisseurs étrangers

Les firmes belges sont solidement implantées en France, l’Hexagone compte en effet 3 640 entreprises belges, qui emploient plus de 83 400 personnes.

Cette tendance a été confirmée en 2015, puisque 48 investissements belges ont été réalisés, permettant ainsi de créer ou maintenir 2 459 emplois sur le territoire français.

Plusieurs projets significatifs ont été menés durant l’année 2015. Tessenderlo Chemie, producteur et distributeur de produits alimentaires et agricoles d’envergure mondiale, a notamment annoncé la construction d’une usine de production d’engrais à Grand-Quevilly (Normandie), pour un montant de 18 millions d’euros, générant 30 nouveaux emplois. Aussi, le fabricant de couches culotte Ontex a regroupé les activités de ses deux usines françaises à Dourges (Pas de Calais), où une nouvelle usine est en construction pour in investissement de 40 millions d’euros, maintenant les effectifs des deux anciens sites, soit 333 salariés.

Sur le sol français, les investissements belges s’orientent principalement vers les activités de production (42 %) et les centres de décision (21 %) dont une grande majorité constitue des primo-implantations sur le territoire. En 2015, les entreprises belges du secteur de la chimie-plasturgie et des logiciels ont été à l’origine respectivement 14% et 12% des projets étrangers dans ces secteurs en France. Bénéficiant de l’effet frontalier, 12% des projets à destination du Nord-Pas de Calais-Picardie proviennent de Belgique.

En 2015, la France a été le premier pays d’accueil des investissements créateurs d’emploi réalisés en Europe par des entreprises belges.

Contact
Frédérique Lefèvre
Tél. : + 322 646 59 40
frederique.lefevre@businessfrance.fr

publié le 13/04/2016

haut de la page