La Chancellerie [nl]

La Chancellerie diplomatique est située au 65 rue Ducale, de l’autre côté du jardin qui la sépare de la Résidence de France. Elle se trouve en plein quartier royal, à deux pas du Parlement fédéral, du siège du gouvernement fédéral et du Parc de Bruxelles.

La Chancellerie fut édifiée en 1911, à la demande du ministère des Affaires étrangères français, sur la parcelle contiguë à l’Hôtel Lovenjoul qu’il venait d’acquérir. L’architecte français Georges Chedanne, lauréat du Grand Prix de Rome en 1887, qui venait d’achever l’ambassade de France à Vienne, eut la responsabilité d’en concevoir les plans. Elle est le résultat de sa collaboration avec des artistes de renom de l’époque : les entrepreneurs parisiens Perret Frères pour l’exécution du chantier, le créateur parisien Tony Selmersheim pour le mobilier, et probablement Louis Majorelle, chef de file de l’Ecole de Nancy. Son atelier pourrait en effet avoir réalisé le grand escalier en marbre dont la rampe en fer forgé, ornée d’épis de blé doré, est un chef d’œuvre de style Art Nouveau, tout à fait unique à Bruxelles.

Seul édifice d’Art Nouveau français à Bruxelles

Chedanne a adopté pour l’harmonieuse façade de rue, en pierre blonde, un rythme ternaire illustrant la devise "Liberté, Égalité, Fraternité" par les trois bas-reliefs allégoriques, sous les fentes du premier étages. Les grilles en fer forgé au rez-de-chaussée sont décorées de superbes motifs végétaux et marquées des initiales de la République française. La chancellerie est le seul bâtiment Art Nouveau du quartier royal conçu, lui, dans un style néoclassique à la fin du XVIIIe siècle. Le gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale a d’ailleurs classé la bâtiment (façades, grand escalier, mobilier d’origine, menuiseries, ferronneries etc.).

publié le 11/06/2015

haut de la page