Les Chorégies d’Orange 2014 se présentent à Bruxelles [nl]

JPEG

Un rendez vous culturel majeur à ne pas manquer cet été sur le site prestigieux du théâtre antique d’Orange. L’Administratrice artistique, Mme Sophie Duffaut et le Secrétaire général M. Cyril Barthalois, ont présenté à la presse, invitée à la Résidence de France, l’édition 2014 des Chorégies d’Orange.

Le festival des Chorégies d’Orange présente cette année sa 43ème édition. Il se déroulera du 9 juillet au 5 août. Deux opéras, un oratorio et deux concerts seront présentés au Théâtre antique de la ville d’Orange. Lors de cette saison 2014, le compositeur Verdi sera mis à l’honneur, avec deux représentations de l’opéra Nabucco et deux représentations de l’opéra Otello. Un concert lyrique est également programmé pour une représentation. Enfin un oratario du compositeur Orff, Carmina Burana, est également prévu pour cette 43ème édition.

Créées en 1869, les Chorégies d’Orange sont aujourd’hui le plus ancien festival français. Elles ont su, au fil des ans, conserver toute leur originalité : par le nom qu’elles portent, issu du grec « choreos », qui les rattache ainsi à la tradition gréco-latine ; par le lieu dans lequel elles se déroulent chaque été : un Théâtre antique parfaitement conservé, d’une capacité d’accueil de 8300 personnes et qui a le privilège d’avoir conservé son « Mur », garantie d’une acoustique exceptionnelle ; par la vocation lyrique et musicale qu’elles se sont données et qui leur permet d’être à la tête des grands festivals français et d’avoir une incontestable réputation internationale.

La première représentation eut lieu en 1869 avec un opéra de Mehul, « Joseph ». La vocation du Théâtre antique consista alors à promouvoir les auteurs dramatiques français de l’époque et à retourner aux sources des grandes tragédies gréco-romaines. La vocation lyrique et musicale du Théâtre antique deviendra prépondérante en 1971, avec la création des « Nouvelles Chorégies », qui connurent aussitôt un immense succès. Tous les grands noms de l’art lyrique s’y sont produits, conférant à ce lieu scénique idéal un prestige international qui n’a, depuis, cessé de se confirmer chaque année.

Le Théâtre antique d’Orange est l’un des plus beaux monuments français, témoignage de l’époque romaine. C’est le seul édifice du genre ayant conservé son mur acoustique. Ses dimensions sont imposantes : 103 mètres de long, 37 mètres de haut, 1,80 mètre d’épaisseur. La scène mesure 65 mètres de long, avec toutefois une utilisation optimale à 47 mètres. La profondeur oscille entre 12 et 16 mètres. Après la chute de l’Empire Romain, le monument fut abandonné comme lieu de spectacle. En 1562, il fut même transformé en refuge pour la population. Ce n’est qu’au début du XIXème siècle qu’on entreprit de le restaurer et qu’on en reconstitua les gradins.

JPEG
JPEG

- Lien vers le site des Chorégies d’Orange : http://www.choregies.fr/fr/

publié le 03/06/2015

haut de la page