Réponse de Ségolène Neuville sur l’accueil des personnes handicapées en Belgique

Belgique - Accueil des personnes handicapées - Réponse de Mme Ségolène Neuville, secrétaire d’État chargée des personnes handicapées et de la lutte contre l’exclusion, à une question à l’Assemblée nationale

Paris, 29 avril 2014

Madame la Députée,
Je vous remercie de votre question qui va me permettre, suite à l’article paru vendredi dernier, d’apporter quelques éclaircissements.
Vendredi dernier, je me suis entretenue sur ce sujet avec la ministre wallonne des affaires sociales, Éliane Tillieux. Sachez que, dès vendredi, les services d’inspection wallons ont mené une inspection dans les établissements mis en cause dans cet article.

Bien entendu, cette situation, telle qu’elle nous est présentée à la une de ce journal, est intolérable. Mais comme vous l’avez souligné, madame la députée, le gouvernement n’a pas attendu cette alerte, même si celle-ci est salutaire, pour agir. Un accord franco-wallon est en œuvre depuis le mois de mars 2014. Je tiens à saluer à ce sujet le travail du député Philip Cordery, qui s’est penché longuement sur ce sujet. Dès demain, un inspecteur français se rendra en Wallonie pour inspecter, conjointement avec les services wallons, les établissements en question. Pour ma part, je me rendrai dès la semaine prochaine en Belgique pour rencontrer la ministre wallonne des affaires sociales.
L’accueil des personnes handicapées en Wallonie est une réponse limitée à des situations bien précises, mais elle ne se réduit pas à ce qui a été montré dans l’article puisque bon nombre d’établissements sont de qualité en Wallonie. Cela ne doit pas remettre en cause la coopération entre la France et la Belgique.

Je veux aussi rappeler que l’accompagnement des personnes handicapées en France ne se résume pas à ces situations précises et que les Français accueillis en Belgique ne représentent que 1 % des personnes concernées. Je salue ici le travail des associations - et notamment des associations de parents - qui accueillent 460 000 personnes handicapées en France. Ce sont 10 000 établissements et 280.000 salariés. Ils font du bon travail !./.

(Source : site Internet de l’Assemblée nationale)

publié le 03/06/2015

haut de la page