Une fresque parisienne géante pour commémorer 14-18


Une fresque géante va être installée de façon permanente sur un pan de mur de 500 mètres carré à Liège, juste à côté de la Cité Miroir. Cette œuvre sera visible depuis la place Xavier Neujean, mais aussi du boulevard de la Sauvenière ou encore des hauteurs du mont Saint-Martin. Sur le haut on retrouvera une reproduction exacte de la station de métro parisienne dénommée « Liège ». Sur le reste diverses figures artistiques.

La fresque est réalisée par l’artiste parisien Makak, formé au Lycée MaximilienVox de Paris. Il a très tôt fait ses classes d’art urbain dans le Métro de Paris, et sur des murs et usines désaffectées au sein du collectif LesFousduRail. Le projet du Mur/Métro Liège est réalisé avec son collectif LesFousdurail et en association avec des artistes locaux.

Ce projet de fresque est parrainé par le Belgian Business Club de Paris (ex-Association des Liégeois de Paris), la Ville de Liège, la Chambre Française de Commerce et d’Industrie de Liège et Luxembourg. Il est placé sous le haut patronage du Ministère français de la Culture et de la Communication.

L’Ambassadeur de France, M. Bernard Valero, sera présent lors de l’inauguration, le 3 août prochain.

Pourquoi une station « Liège » à Paris ?

La station de métro « Liège » se situe au croisement des rues de Liège et d’Amsterdam, dans le 8e Arrondissement de Paris, et au nord de la gare Saint-Lazare. Lorsqu’elle est ouverte en février 1911, la station parisienne prend en fait le nom de « Berlin ». Mais elle ferme au début de la Première Guerre mondiale, le 2 août 1914. Lorsqu’elle rouvre ses portes quelques semaines plus tard, le 1er décembre 1914, on lui attribue le nom de « Liège » en hommage à la résistance de la ville face aux assauts allemands.

Depuis 1982, la station Liège comporte des œuvres en céramique de deux artistes liégeois, Marie-Claire Van Vuchelen et Daniel Hicter. Dix-huit grands panneaux, réalisés en Belgique, avec 6 576 carreaux en céramique, décorés et émaillés, sont apposés sur les deux quais de la station située sur la ligne 13 du métro parisien. Ils représentent les principaux sites et monuments de la province de Liège. Chaque côté de la voie est décoré de neuf panneaux.

Un quai présente neuf réalisations de Daniel Hicter, dans une tonalité bleue :

- Coo, dans la vallée de l’Amblève

- Les premières neiges en Fagnes

- Le barrage de La Gileppe

- L’Eglise romane de Momalle

- Le village de Limbourg

- Le château de Jehay-Bodegnée

- Le circuit automobile de Spa-Francorchamps

- Le château de Chokier-sur-Meuse

- Le Palais des Princes-Evêques de Liège

L’autre quai est consacré à neuf réalisations de Marie-Claire Van Vuchelen, dans une tonalité brun-ocre :

La vallée du Hoyoux à Modave

- La vallée de la Vesdre à Nessonvaux

- Le Château de Wégimont à Soumagne

- Le Perron de Liège

- L’Hôtel de Ville de Verviers

- Le pont, la collégiale et la citadelle de Huy

- La maison Curtius à Liège

- Le Château de Colonster dans la Vallée de l’Ourthe

- L’Hôtel de Ville de Visé

Un nouvel aménagement culturel y a été inauguré fin 2012 par le gouverneur de la province de Liège, Michel Foret, Pierre Mongin, le PDG de la RATP, le bourgmestre / sénateur de Liège, Willy Demeyer et l’ambassadeur de France, Bernard Valero. C’est Patrick Corillon, artiste vivant et travaillant à la fois à Liège et à Paris, qui a réalisé la scénographie. Il a mis en place deux plaques métalliques racontant chacune une histoire invitant au voyage Paris-Liège. Ces deux objets ont été disposés dans un décor particulier et se trouvent dans les deux anciens bureaux, autrefois occupés par les chefs de station. Dans le même temps, la RATP en a profité pour inaugurer un nouveau blason de la province de Liège dans la salle des billets. Un nouvel éclairage LED a également été installé dans la station, permettant de mieux mettre en valeur les 18 oeuvres de céramiques qui représentent des lieux connus de la province.

publié le 31/07/2014

haut de la page